Commentaires de Christophe DARGUENCE et Jean Marie LEDAN sur le match du 6 Janvier à Cadaujac
Christophe et Jean-Marie je vous propose de revenir à l’an passé et en particulier sur ce fameux dimanche du 16 Décembre à Cadaujac.

1- Christophe peux-tu me donner les faits essentiels, l’ambiance, le jeu, les blessés, l’interruption du match...
On sortait d'un match décevant au Pays Médoc Rugby, on avait passé une semaine sous pression avec une grosse envie de se racheter pour ce derby contre Cadaujac.
Dès le coup d'envoi, les deux équipes se sont livrées sans retenues. Malheureusement, on prend un carton rouge très sévère au bout de 12 mn pour Victor Jimenez, suivi de 2 blessés graves, Benoit Gibeaud, entorse de la cheville et Thomas Jongen, double fracture radius-cubitus, ce qui va entraîner des interruptions pendant de longues minutes.
Cela aurait pu nous mettre " au fond du sceau ", surtout que depuis le début de la saison, on n'est pas vraiment "vernis" au niveau des blessés.
Au contraire, les joueurs se sont transcendés avec une solidarité magnifique à voir.
On menait 19 à 11 et à la 62’ mn l'arbitre a arrêté le match faute du manque d'éclairage sur le terrain Bernard Laporte.
Nous repartirons sur Cestas avec un sentiment mitigé, entre satisfaction et inquiétude de n'être pas récompensés de tous nos efforts.

2- Jean-Marie, tu jouais et tu as marqué un essai, comment était l’équipe ?
J’ai effectivement marqué lors du premier affrontement mais c’était un bel effort collectif ! On a passé entre 6 et 7 mn sur leur ligne à 14 contre 15 !
On trouve une belle touche dans leurs 22 m que l’on arrive à récupérer, on enchaine sur un porté avec même les trois-quarts qui viennent nous aider. Un de leur joueur tape sur le ballon, l’arbitre ne le voit pas donc mêlée pour eux.
Encore une fois on fait l’effort pour récupérer le ballon ! On pilonne leur ligne avant et ¾ chacun notre tour, on marque une première fois mais l’essai est refusé.
Après de multiples fautes et un carton jaune je finis par marquer.
Un vrai essai collectif avec beaucoup d’application, d’envie et de solidarité !
Christophe une fois la décision de la Ligue tombée, tu concluais : aucune équité dans cette décision..., je le regrette pour les joueurs. Rejouer le match en entier, à 14 contre 15, à Cadaujac le 6 janvier, la pilule a été dure à avaler, mais ils ont appliqué le règlement, donc pas le choix...

3- Christophe et Jean-Marie, comment avez-vous préparé le groupe physiquement et moralement pour le nouveau match du 6 janvier 2019, alors que 2 réveillons étaient aux menus ?
Christophe : en fait, on a coupé complet les entraînements, on ne s'est retrouvé que 3 jours avant le match du 6 janvier pour une mise en place.
Cecilia Saubusse, notre préparatrice physique, avait donné un programme aux joueurs pour transpirer pendant la trêve, mais je ne suis pas sûr qu'ils l'aient tous suivi !!!
Plus sérieusement, je pense que les mecs avaient besoin de souffler en famille, aussi.
Pour la motivation du match à rejouer, ça a été plutôt facile vu l'épisode du 16 décembre, même si vouloir et pouvoir, à 14 contre 15 pendant 80 mn, c’est plus facile à dire qu'à faire.
Jean-Marie : nous, nous sommes là pour jouer et pas pour tergiverser sur les décisions des arbitres et des différentes commissions. Donc quand on nous dit qu’on devait jouer, on joue et on prépare le match pour le gagner !
On ne s’est pas beaucoup entrainé, eux non-plus je pense, donc sur la préparation du match, il ne faut pas croire que ça n’a été difficile que pour nous.
Tout le monde savait que cette victoire devait nous revenir, mais quand on a dit ça on n’a encore rien fait. Il fallait le faire et surtout ne pas, avant le match, se trouver de fausses excuses en se disant " oui mais on l’avait gagné ce match ".
C’était un nouveau match avec un joueur en moins et 8 points d’avance, un match presque comme un autre à gagner !

4- Christophe comment s’est déroulé le match de l’Épiphanie, ton pote Pascal Rain ayant titré : Ils l’ont fait !
Les copains de la B, les dirigeants, les supporters étaient là pour nous encourager et j'en profite pour les remercier, encore.
Au coup d'envoi les joueurs sont repartis au combat avec l'envie de faire honneur aux copains blessés 3 semaines auparavant.
Avec Jean-Marie on avait mis en place une stratégie prenant en compte notre infériorité numérique.
Les joueurs l'ont appliqué à la lettre, ils ont fait preuve de beaucoup de courage et d'un cœur énorme et notre charnière a été très performante avec, au pied, un Thomas Ravat des grands jours. Ils se sont battus sans rien lâcher, c'était stressant....
Bon sang que c'était long !
Au coup de sifflet final, on gagne 38 à 35, délivrance, explosion de joie !!! Honnêtement, ils m'ont bluffé, énorme !
C'est une victoire qui nous fait vraiment du bien et au vu du contexte, ce match restera dans l'histoire du RCCestas et un très bon souvenir pour moi.

5- Jean-Marie, blessé au coude, tu étais sur le banc de touche le 6 janvier, comment as-tu vécu ce match ?
Je suis beaucoup plus près de la fin que du début en tant que joueur, donc je vais avoir de plus en plus de match à vivre de cette façon sur le banc… J’espère qu’il y en aura un maximum comme celui-là !
C’était un match très excitant et quand j’ai vu les 5 premières minutes, à mes yeux les plus importantes d’un match, j’ai su qu’il ne pouvait pas nous échapper.
On n’était pas préparé physiquement, on n’était pas entrainé, on était 14 contre 15, mais qu’est-ce que les joueurs en avaient envie !!!
Ils sont allés chercher ce qui fait que le rugby n’est pas un sport comme les autres et, comme dirait Pascal Rain, " ils l’ont fait ! " !!!
Ce match que personne ne voulait jouer, parce que nous savions que la victoire aurait dû être entérinée le 16 Décembre, va finalement nous faire beaucoup de bien et très probablement, je l’espère, nous relancer pour finir la saison en beauté !

6- Après cette belle victoire 38 à 35 à Cadaujac, le RCC est 7° avec 21 points, à 2 points de Pont du Casse, le futur adversaire du 13 janvier au Bouzet, comment tous les 2 envisagez-vous cette rencontre ? Comment allez-vous préparer vos hommes ?
Christophe: Dimanche, on reçoit Pont du Casse, une rencontre très importante pour nous. Il va falloir être encore très présents dans le combat et la défense parce qu'au match aller on avait pris une leçon, on est passé à côté dans l'engagement. Je suis sûr que les joueurs auront envie de faire un gros match au Bouzet, sachant que les Lot et Garonnais restent sur une victoire contre le leader.
On aura besoin de tout le monde pour encourager nos joueurs !
Jean-Marie : tout d’abord va falloir se rappeler qu’on a pris 30 points chez eux ! Donc ça ne va pas être simple loin de là. Et ce n’est pas parce qu’on l’a fait à Cadaujac, qu’il faut croire que c’est gagné !!!
Dans le rugby si on ne se remet pas en question chaque dimanche on peut descendre bien plus vite qu’on est monté !
Je pense qu’on va quand même bénéficier d’un mal pour un bien, nous on aura déjà joué un match et nous serons, je l’espère, mieux préparés  qu’eux !
Mais comme tous les dimanches il faudra avoir une grosse envie, de la solidarité, de l’agressivité et leur faire comprendre, dès le coup d’envoi, que l’équipe à qui ils ont mis 30 points ce n’était pas vraiment nous !
Ils ont effectivement 2 points d’avance mais avec un match pas encore comptabilisé, donc probablement 6 points d’avance avec peut être une pénalité comptable suite aux évènements chez eux.
Par contre les poursuivants, Le Passage d’Agen et Villeneuve sur Lot, sont aussi à 3 et 4 points derrière, mais c’est sûr qu’avec le match de ce weekend on regarde plutôt vers le haut.
N’oublions pas tout de même où nous sommes !!!
Donc on verra, mais concentrons-nous sur nous, la victoire est impérative !!!
 
7- Pensez-vous tous les 2 que le " carré VIP " soit à votre portée vers les phases finales ?
Christophe : ma priorité Guy c'est le maintien en Honneur, c'est la 1ère année à ce niveau pour Cestas, physiquement c'est dur, notre poule est homogène et d'un très bon niveau .
Maintenant, on est tous compétiteurs et si par bonheur on arrive à "gratter" mieux dès cette année, ce sera une belle récompense pour ce groupe seniors et le club de Cestas.
Jean-Marie : c’est vrai qu’avec un tel résultat à l’extérieur on a tous envie d’être enthousiastes et d’y croire. Mais aujourd’hui on ne peut pas se payer le luxe de se projeter dans les 4 premiers, nous avons trop souvent perdu, 4 victoires sur 11 matchs avec 3 défaites à domicile.
Regardons vers le haut, mais le plus important aujourd’hui pour nous c’est de ne pas redescendre, donc n’oublions pas que nous avons des poursuivants pas loin aussi…
Prenons les matchs les uns après les autres et on comptera les points à la fin !
Malgré notre mauvais début de saison et nos prestations trop en dents de scie, je suis là pour gagner et s’il y a la moindre chance d’accrocher ce " carré VIP " on ira le chercher !

Christophe et Jean-Marie, Merci à tous les 2 pour votre contribution. Tous mes vœux de réussite pour porter haut les couleurs Bleu et Blanc du RCC en 2019 et à dimanche au Bouzet.

Guy l’ARIÉ……JOIE