Afin de familiariser l’ensemble des licenciés du Rugby Club Cestadais avec les forces vives qui l’animent, l’ARIÉ….JOIE continue sa galerie de portraits avec la présentation de Cécilia Saubusse, la préparatrice physique des Séniors  du RCC, aux côtés de Christophe Darguence, et Jean-Marie Ledan.

Cécilia, qui es-tu et d’où viens- tu ?
J’ai 31 ans. Originaire du Bassin d’Arcachon, je suis depuis peu résidente de Villenave d’Ornon.  J’ai toujours évolué dans le milieu sportif, en pratiquant l’Heptathlon et le rugby.  
J’ai commencé la pratique du rugby au sein du BEC puis au Stade Bordelais en tant qu’ailier ou   demi de mêlée. En 2012, je suis devenue internationale dans l’Équipe de France pour disputer la   Coupe d’Europe en Italie. J’avoue être assez fière d’avoir porté ce maillot bleu à de nombreuses   reprises.
Je suis titulaire du CAPES et de l’Agrégation en Sciences de la Vie et de la Terre après avoir fait   mes études à Bordeaux. Après avoir enseigné en région bordelaise, depuis 2 ans je suis dans un   lycée de la région parisienne, 2 jours ½ par semaine, les Mercredi, Jeudi et Vendredi à Boulogne   Billancourt.
J’ai un frère ancien joueur de l’UBB qui joue actuellement à l’Aviron Bayonnais. Mon père est le   manager sportif des équipes jeunes du SBAR (Bassin Arcachon).
Oui, le rugby est bien présent dans ma vie !

Comment es-tu arrivée ici et quel est ton rôle au sein du RCC ?
J’ai connu Stéphane Barrau, en charge de la vidéo au RCC, lorsqu’il était entraîneur des juniors au   Stade Bordelais et il m’a proposé de venir à Cestas pour m’occuper de la préparation physique   des joueurs en collaboration avec Chris Darguence.
En tant que préparatrice physique, j’interviens une fois par semaine, sur des séances de 40 mn,   pour préparer les joueurs à tenir 80 mn de match dans le cadre d’atelier différenciés entre pack et   attaquants, axés sur la vitesse et les appuis.

Dans ce monde masculin, comment une femme évolue-t-elle ?
J’ai toujours évolué dans le milieu sportif et souvent avec les garçons, le fait d’avoir en plus un frère joueur de rugby m’a fait baigner dans l’ambiance masculine depuis toujours.
Je n’ai donc aucun problème relationnel avec les hommes qui me respectent par mon parcours de joueuse.

Cécilia, tu gères le rugby féminin à la Ligue Nouvelle Aquitaine, as-tu envisagé une section fille au RCC ?
Effectivement j’entame ma 2ème saison au sein de la LNA pour la gestion du rugby féminin où la tendance est à la hausse en nombre de licenciées. Les belles performances de l’équipe de France féminine dans les matchs internationaux et son Grand Chelem dans le tournoi des 6 Nations, ont suscité des vocations.
En Ligue, jusqu’à 15 ans les filles jouent avec les garçons. La pratique du rugby à VII a été remplacée par le rugby à X, une bonne passerelle pour les joueuses qui par la suite joueront à 15 au niveau Fédéral.
Pour le RCC, les jeunes jouent dans l’Entente Des Graves composée des équipes de Cestas, Gradignan et Pessac Alouette.
Après si la volonté de la présidence du club est de créer une section Féminine, je serais ravie de les orienter, de les aider à construire cette équipe au même titre que je le fais actuellement pour d’autres clubs faisant partie de la Ligue Nouvelle Aquitaine.

Le RCC a connu un début de saison difficile avec de nombreux blessés : comment l’expliques-tu ?
Les blessures sont souvent multifactorielles. Les joueurs ont réalisé une bonne préparation physique d’avant saison, ils étaient donc prêts physiquement. Cependant, ce sont des joueurs qui doivent concilier vie professionnelle et activité sportive, cela génère souvent de la fatigue à l’origine de blessures et ceux d’autant plus si on ne fait pas attention à son hygiène de vie.
Par ailleurs, le changement de niveau et de poule, avec des équipes plus lourdes, sont peut-être à l’origine de ces nombreuses blessures.
Actuellement beaucoup de blessés sont remis, mais le rugby est un sport de contact provoquant souvent des blessures.

A tes yeux quelles sont les spécificités des Cestadais ?
Le club possède des joueurs aux belles qualités individuelles, avec de l’expérience et c’est vrai que l’on s’attendait à un meilleur départ dans la compétition. Après la lourde défaite de dimanche contre Pays Médoc, espérons qu’ils vont redresser la barre pour se maintenir loin des places de reléguables. Il ne faut pas non plus négliger le niveau rugbystique des autres équipes de la poule. Mais je pense qu’il y a un bon groupe et que le travail finira par payer !

Cécilia as-tu d’autres passion dans la vie ?
J’aime beaucoup la musique. Je faisais partie d’un groupe de musicien sur le bassin d’Arcachon en soufflant dans le cornet à piston, mais aujourd’hui mes nombreuses occupations ne le permettent plus.
Entre projet personnel, professionnel, la ligue, la prépa physique, les journées sont bien remplis et l’ennui n’est pas près à s’installer..

Merci Cécilia pour cette sympathique interview, il ne te reste plus qu’à chausser les crampons pour aller préparer les Séniors en compagnie de Chris, afin qu’ils soient bien affutés pour leur rencontre de dimanche à Cadaujac.

Bonnes Fêtes de fin d’Année

Retrouvez les interviews précèdentes:
-C. Darguence
-JM Ledan
-Les Co-Prez
-Franck & Thierry